Comment améliorer l'isolation sonore

Ob a684bf dscf3908

Partagez cet article sur Facebook, Twitter et google +

Bruits de la rue, de voisinage, de machines... Quand les nuisances sonores subies sont quotidiennes et répétitives, la vie à la maison devient insupportable. Pour diminuer le stress lié au bruit et retrouver un peu de sérénité, il existe des astuces simples qui nécessiteront parfois de petits travaux.

 

Faire absorber les bruits

La lutte contre le bruit à l'intérieur de la maison est relativement complexe. Le bruit traverse les parois, s'insinue par les défauts d'étanchéité, résonne dans les murs... Il faut bien souvent cumuler les dispositifs pour parvenir à le dompter. Le mieux est encore d'intervenir à la source, en limitant le bruit émis ou en l'absorbant avec des tapis, rideaux et meubles adaptés. Calfeutrer portes et fenêtres est relativement simple et donne de bons résultats mais attention à la ventilation du logement, l'amélioration acoustique ne doit pas se faire au détriment de la qualité de l'air intérieur. 

 

Posez un faux plafond pour réduire les bruits du dessus

Claquements de talons, enfants qui courent et sautent... Les bruits d'impact en provenance du dessus sont parmi les plus stressants. Le son passe par le plafond mais se propage également dans les murs. L'installation d'un faux-plafond améliore considérablement la situation, à condition de pouvoir supporter sans broncher une perte de hauteur d'environ 13 cm !

 

Isolez les murs pour bloquer la transmission sonore

Pour habiller les murs existants et bloquer la transmission directe, vous pouvez opter pour des plaques phoniques minces (50 mm), prêtes à poser. Le gain acoustique sera d'environ 15 dB.

 

Remplacez vos fenêtres contre les bruits extérieurs

Des fenêtres neuves et performantes sont votre meilleur rempart contre les bruits extérieurs, de circulation et d'activités humaines. Afin de bien choisir votre nouvelle fenêtre, sachez que l'isolation phonique est meilleure si les deux vitrages qui composent un double vitrage sont d'épaisseurs différentes car c'est la différence des deux masses qui isole du bruit.

 

Améliorer l'étanchéité des anciennes fenêtres

Si vous ne pouvez pas changer vos fenêtres, il faut améliorer leur étanchéité à l'air pour empêcher le bruit de passer. Pour cela, changez les joints. Vous en trouverez plusieurs modèles dans votre grande surface de bricolage. Les joints en caoutchouc sont efficaces et très faciles à poser, ce sont des bandes adhésives. Le silicone se présente en cartouche et s'applique au pistolet.

 

Calfeutrer la porte d'entrée pour ne plus entendre les bruits du palier

Vous entendez tout ce qui se passe sur le palier ou dans l'escalier. Votre porte palière est insuffisamment isolée. Si vous le pouvez, remplacez-la par une porte blindée (plus c'est lourd, mieux ça isole !). Sinon calfeutrez-là. Le rideau anti-bruit est une première solution, il est composé de plusieurs épaisseurs de tissus lourds et atténue les nuisances d'environ 20 décibels.

 

Posez tapis, moquette et sous-couche pour parquet flottant pour absorber les sons

Pour réduire la propagation du bruit par le sol, installez tapis ou moquette. Un tapis de grande taille atténue la transmission sonore d'environ 10 décibels, une moquette épaisse de 20 dB. Pensez également aux sous-couches résilientes sous les parquets flottants.

 

Choisir des équipements silencieux

Au moment d'acheter frigo, lave-linge ou aspirateur, vérifiez leur niveau sonore indiqué en décibels (dB) sur la notice technique.

 

Pour vos travaux d’isolation, vous pouvez trouver facilement un entrepreneur près de chez vous sur wazaa.be ou en cliquant sur ce lien.

 

sonore voisinage bruit isolation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.