Le danger du monoxyde de carbone

Kak postroit pech

Partagez cet article sur Facebook, Twitter et google +

Chaque année, de nombreuses personnes sont victimes d’intoxication au monoxyde de carbone. La prévention consiste à aérer son logement et à s’informer sur les règles de sécurité concernant le fonctionnement des chaudières et des cheminées.

 

Le monoxyde de carbone

Le terrible monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable, invisible, inodore et non irritant. C’est un gaz particulièrement toxique résultant d’une mauvaise combustion. Ce gaz se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. La plupart des intoxications ont lieu d’octobre à mars. Notez que les chaudières sont la première source d’intoxication au monoxyde de carbone.

 

L’intoxication au monoxyde de carbone  se produit après l'inhalation de ce gaz, issu de la combustion des matières organiques dans des conditions d’apport insuffisant en oxygène, ce qui empêche l'oxydation complète en dioxyde de carbone (CO2).

 

Le monoxyde de carbone provoque l'intoxication en se fixant sur les globules rouges (via la respiration et les poumons) et en empêchant ces globules de véhiculer correctement l'oxygène dans l'organisme. Les maux de têtes, les nausées et les vomissements sont les symptômes qui doivent alerter. Si ces symptômes sont observés chez plusieurs personnes dans une même pièce ou qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut être une intoxication au monoxyde de carbone. Dans ce cas, il est nécessaire d’aérer, d’évacuer le lieu et d’appeler les urgences au 112.

 

En cas de besoin, vous pouvez trouver facilement un chauffagiste près de chez vous sur wazaa.be ou en cliquant sur ce lien.

danger monoxyde de carbone chaudière chauffage radiateur maison

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.